top of page

(2018) A study of psychiatric profile of premenstrual dysphoric disorder (PMDD) in college girls

Kumar-Solanki, R. & Singh, C. (2018). A study of psychiatric profile of premenstrual dysphoric disorder (PMDD) in college girls, Indian Journal of halth and Well-being, 8(11), p. 1320-1324.


Le syndrome prémenstruel est un trouble courant dont souffrent jusqu'à 50 à 80 % des femmes en âge de procréer.

La prévalence de la forme sévère du SPM (PMDD) est de 3 % à 8 %. Les troubles psychiatriques chez les patientes souffrant de trouble dysphorique prémenstruel (TDPM) ont entraîné une morbidité importante.

Les principaux objectifs de l'étude étaient :

(1) Connaître la prévalence et les variables socio-démographiques du TDPM chez les collégiennes.

(2) Étudier la caractéristique de la personnalité et la morbidité psychiatrique dans le TDPM.

Un groupe de 300 étudiantes en sciences infirmières appartenant à la J.L.N. l'Université des sciences infirmières d'Ajmer, ont été dépistés pour le TDPM par le formulaire d'historique menstruel et le questionnaire de dépistage et le formulaire «A» du questionnaire de détresse menstruelle [formulaire MDQ-A de Moos].


Sur les 300 étudiantes, 24 étudiantes, qui remplissaient les critères diagnostiques du PMDD (critères DSM-IV TR) ont formé le groupe expérimental.


Sur les 276 étudiantes restantes, 24 étudiantes appariées sur la variable sociodémographique avec le groupe expérimental ont formé le groupe témoin. Les deux groupes ont été soumis à l'inventaire de personnalité Eysenck (EPI), à l’échelle d'évaluation de l'anxiété Max Hamilton (MHARS) et à l’inventaire de la dépression de Beck (BDI).

La prévalence du PMDD chez les filles qui vont à l'université est de 8 %.


Les patients TDPM avaient des scores significativement plus élevés sur le névrosisme, le MHARS et le BDI indiquant une morbidité élevée chez les TDPM.

54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page