top of page

(2004) Efficacy of vitamin B6 in the treatment of Premestrual Dysphoric Disorder

Maaroofi, M. & Rezai, Z. (2004). Efficacy of vitamin B6 in the treatment of Premestrual Dysphoric Disorder, Journal of Research in Medical Sciences, 3, p. 126-129.


Introduction

Le TDPM apparaît chez au moins 5% des femmes en âge de procréer et consiste en des symptômes émotionnels et somatiques. Les symptômes apparaissent avec la dernière phase du cycle menstruel et disparait avec le début des menstruations. Le TDPM ne constitue pas une entité unique, au contraire différents profils de symptômes peuvent survenir, dans différentes combinaisons.

Pour un diagnostic précis, les symptômes doivent être présents au cours de la dernière semaine de la phase lutéale, commencer à s’atténuer quelques jours après le début de la phase folliculaire et être absents une semaine après le début des règles. De nombreux facteurs étiologiques et un grand nombre de modalités de traitement ont été proposés pour ce syndrome qui résulte en grande partie de la nature multifactorielle et bio-psycho-sociale du syndrome et du large chevauchement de ces troubles avec d’autres affections gynécologiques et psychiatriques.

De nombreux médicaments tels que l’acide méfénamique, le lithium, les anxiolytiques, les diurétiques, les contraceptifs oraux, le tamoxifène, le danazol et la vitamine B6 ont été utilisés pour soulager les symptômes prémenstruels, mais leurs effets ont été difficiles à évaluer. L’un des traitements les plus populaires mais controversés pour le TDPM est la vitamine B6. Alors que certains chercheurs ont trouvé que ce médicament était efficace pour le traitement du TDPM, d’autres ont conclu que les preuves existantes de son efficacité sont faibles et que le médicament peut n’avoir qu’un effet placebo. La raison la plus importante pour l’utilisation de ce médicament est le rôle de la B6 dans la synthèse et la régulation des amines biogènes, en particulier la sérotonine qui est le neurotransmetteur le plus important qui module les sentiments et les émotions humaines.

Cette étude a été conçue pour évaluer l’efficacité de la B6 dans le traitement du TDPM dans un échantillon femmes atteintes du TDPM.

Matériels et méthodes

121 personnes. Exclues : sous contraceptifs oraux et les sujets avec troubles psychiatriques évidents. Placebo ou B6 40mg deux fois par jour du 15e jour après le début des règles au premier jour du cycle suivant. Suivis pendant trois cycles menstruels consécutifs par un praticien qui n’était pas au courant du type d’intervention. Des entretiens cliniques ont été réalisés au cours dui suivi et un questionnaire en deux parties composé de trois symptômes émotionnels et de cinq symptômes somatiques a été rempli. Les symptômes émotionnels étaient la dépression, l’irritabilité et l’anxiété. Les symptômes somatiques comprenaient de la fatigue, des maux de tête, des maux de dos, une sensibilité des seins et des membres enflés. Des notes étaient données entre 1 et 4 qui donnaient un résultat final sur chaque symptôme somatique et émotionnel. Ils ont été mesurés sur le mois avant l’intervention et sur les 3 mois pendant l’intervention.

Résultats

Les scores émotionnels et somatiques de base étaient comparables entre les deux groupes. Les scores émotionnels étaient comparables entre les deux groupes. Les scores émotionnels ont diminué significativement dans le groupe A après intervention par rapport aux valeurs de base et celles du groupe B mais les changements des scores somatiques n’étaient pas significatifs.


Discussion

On pense que la vitamine B6 est un facteur nécessaire pour le métabolisme de la sérotonine. De plus, un déséquilibre des hormones stéroïdes (par exemple la progestérone) peut entrainer une carence relative en vitamine B6.

Bien qu’il ait été indiqué que l’efficacité de la vitamine B6 puisse être simplement due à son effet placebo, le résultat de cette étude montre que la vitamine B6 est supérieure au placebo dans le traitement du TDPM.

Les symptômes émotionnels du TDPM (en particulier la dépression) sont particulièrement susceptibles d’interférer avec les activités quotidiennes et de réduire la qualité de vie d’une femme. Puisque le B6 est un médicament bon marché et relativement sûr, il peut être un traitement efficace pour le TDPM. Le effets indésirables du B6 ne se développent qu’à fortes doses.

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page