top of page

Le TDPM, ça se soigne ? 

Dernière mise à jour : 24 avr. 2023

Pour lutter contre le TDPM, il n’existe à ce jour aucune solution miracle ou traitement officiellement reconnu. Toutefois, plusieurs alternatives peuvent être adoptées par les personnes souffrant de TDPM pour atténuer les effets du trouble sur leur vie quotidienne.

Ces alternatives peuvent être de l’ordre :


- de l’hygiène de vie

- de la prise d’un traitement médicamenteux

- d’un suivi thérapeutique psychologique

Hygiène de vie


Modifier ses habitudes alimentaires : réduire les aliments salés, sucrés, la caféine, l’alcool et augmenter la consommation de protéines et de glucides sains, au moins en période de TDPM. Les suppléments de calcium et de magnésium ont également montré leur efficacité sur la rétention liquidienne, les douleurs abdominales et les symptômes psychiques.


Pratiquer une activité physique : faire du sport, apprendre à gérer son stress... Les données actuelles laissent à penser que l’activité physique et sportive régulière a des effets bénéfiques sur l’apparition et l’intensité des symptômes du trouble dysphorique prémenstruel.


Traitements médicamenteux


L’hormonothérapie : comme par exemple en reprenant la pilule contraceptive. Certaines hypothèses évoquent que la pilule pourrait soulager des symptômes psychiques et physiques du TDPM.


Le traitement ISRS : certaines hypothèses évoquant le fait que le TDPM peut être provoqué par une carence en sérotonine, le traitement ISRS a pour but de pallier cela. Il s’agit d’un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine. Il peut aider notamment contre l’irritabilité, les sautes d’humeurs et l’instabilité émotionnelle.


Suivi thérapeutique psychologique


Les psychothérapies (psychologues, psychiatres) : être suivi.e peut aider à réduire le stress, et permet d’être accompagné.e dans l’appréhension de son trouble. Une thérapie peut réduire voire faire disparaître un, plusieurs ou la totalité des symptômes dans certains cas.

200 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page